Le dropshipping : Une nouvelle opportunité sur le marché de l’e-commerce français

Le dropshipping : Une nouvelle opportunité sur le marché de l’e-commerce français

with Pas de commentaire

En fin d’année 2016, le chiffre d’affaire du commerce électronique a connu une progression remarquable ayant atteint les 80 milliards d’euros, soit une croissance dépassant 11%. Cette évolution, signe d’un élargissement de la clientèle et d’une  hausse dans la fréquence d’achat, ne peut être qu’un bon signe pour les acteurs de ce secteur.

Afin de maximiser leurs profits tout en minimisant leurs dépenses, les e-commerçants, ont recourt à de nouveaux concept dont le dropshipping.



 

Qu’est ce que le dropshipping ?

 

Ce concept, importé d’Amérique, repose sur la vente de produit en ligne, sans avoir recours à un stock. Autrement dit, l’e-vendeur vend des produits sans s’occuper des volets livraison et logistique. Attention ! Il ne s’agit pas d’externaliser les 2 actions. Loin de là ! Le drop shipping consiste à entrer en contacte avec un fournisseur, qui s’occupera de la partie livraison aux clients et gestion des stocks. Votre  travail à vous sera axé sur la création d’un site e-commerce et la promotion du catalogue produits de votre fournisseurs.

 

Quelles perspectives de développement pour le drop shipping en France ?

 

Avec l’essor de l’e-commerce, de plus en plus de français profitent de la conjoncture actuelle pour lancer leurs boutiques en ligne, mais avant de s’y lancer, il est nécessaire de bien choisir son business model.

En France et dans le monde, les ‘revendeurs’ qui optent pour le dropshipping, bénéficient des avantages suivants :

  • Un besoin de fond de roulement toujours positif ;
  • L’absence de capitaux importants à investir ;
  • L’absence du risque de rupture de stock ;
  • La focalisation sur la communication autour des produits et la fidélisation de la clientèle ;
  • La variété du catalogue produit ;

Tout cela est attractif, mais alors qu’est ce qui fait que les vendeurs français se montrent toujours réticents face à  ce model ?

Il est vrai, que le poids du stock pèse énormément et que s’en débarrasser peut s’avérer être un grand plus. Mais si les vendeurs ne se lancent pas facilement dans ce concept, c’est parce qu’ils n’ont pas vers qui se tourner. Ce phénomène qui vient récemment se positionner sur le marché français à beaucoup de chemin à mener pour gagner la confiance des français.

 



 

Les inconvénients auxquels se heurtent les futurs revendeurs sont :

  • Le manque de fournisseurs français qui se prêtent au drop shipping : Plusieurs fournisseurs préfèrent vendre par lots de 50, 100 ou plus à des revendeurs et ne se prêtent pas à l’idée de vendre à l’unité ou de livrer directement au client de son client.
  • Les problèmes de mise à jour : Quand vous êtes revendeur et que vous présentez le catalogue de votre fournisseur, vous n’êtes pas à jour par rapport au stock de ce dernier, ce qui veut dire qu’il se peut que vous continuiez à présenter à vos clients, un produit que votre fournisseur n’a plus en stock.

 

Le dropshipping, malgré les inconvénients, à ces chances de réussite sur le marché français. C’est une  bonne solution pour les e-commerçants débutants qui ne veulent pas se prendre la tête avec le volet logistique. En plein essor, il est possible de passer par des sites de dropshipping, qui mettent en relation et les revendeurs et les fournisseurs spécialisés en la matière.

 

 

A lire aussi :

Répondre