Les places de marché Vs dropshipping

Les places de marché Vs dropshipping

with Pas de commentaire

Le dropshipping est une pratique en plein essor depuis quelques temps.  Il s’agit d’une forme de vente en ligne assez innovante. En règle générale, et de manière plus concrète, cette activité consiste à vendre un ou des articles sur internet,  tandis que l’e-commerçant n’a pas de stock, mais son fournisseur occupe directement la livraison au client. Cette pratique est devenue connue de tous par le fait qu’elle facilite la vie de manière considérable pour les e-commerçants et pour les gens qui n’ont que peu de temps pour les caprices ou les magasins. Puisqu’il s’agit d’une activité en plein expansion, on remarque que plusieurs s’y sont mis et on ne peut que  constater leur désarroi face aux difficultés qu’ils rencontrent. Le plus gros travail reste la recherche des fournisseurs fidèles sans négligé aussi la recherche des clients fidèles.

Lorsqu’on dit « Vente », on pense toujours à trouver des acheteurs. Beaucoup de stratégies sont disponible mais cela repose toujours par la patience. D’autres personnes ouvrent leur marché sur les places de marché, appelés aussi « marketplace », qui sont aussi les meilleurs moyens de vendre.

 

 

Le dropshipping et les places de marché

 

Comme il a été dit précédemment,  le dropshipping est un terme plutôt américain qui désigne  le fait d’effectuer des achats et des ventes en lignes tout en proposant par  la même occasion la livraison de l’article en question mais venant directement du fournisseur.  Par contre, que désigne le terme « places de marché » ou « marketplace » ?
Il s ‘agit d’un espace virtuel où l’on peut rencontrer d’offreurs et de demandeurs de biens et/ou de services. C’est l’endroit où il y a beaucoup de visiteurs et de ventes. De ce fait,  les places de marchés sont l’un des meilleurs moyens pour élargir les clientèles et pour multiplier les ventes.

 



 

Les marketplaces, ce qu’il faut savoir

 

Ces dernières années, les places de marché ou « marketplace » rencontrent un grand succès sur le marché français. Des études ont été menés par la FEVAD en juin 2016, que ces derniers tels que   Amazon, Priceminister, Rueducommerce, Cdiscount, Fnac et d’autres se révèlent comme un véritable levier de création de chiffre d’affaires. Avec un taux de 34 % d’acheteurs  au cours des 6 derniers mois, la marketplace  fait progresser le modèle économique actuel vers un autre orienté sur les attentes du client.
Ce chiffre s’explique surtout  par la capacité des sites marketplaces  au niveau de leurs générations de trafic et de leurs services.

 

Bénéficier de la notoriété et du marketing de la place de marché – référencement plus facile

 

Le but de la place de marché est de capter plus de trafic pour vendre ses produits et de même les vôtres. Pour cela, elle adopte une grande stratégie de référencement, qui la rende une meilleure  visibilité sur les moteurs de recherche. De ce fait, la marketplace offre aussi une grande opportunité de visibilité aux produits qui y sont présents sans penser à dépenser pour les travaux de référencement, comme l’ optimisation SEO et les achats de mots clés.

 

Diffuser facilement vos produits

 

En d’autre terme, on peut  considérer  la place de marché comme une extension de votre boutique en ligne si vous en avez un. Par rapport aux principaux CMS e-commerce, son fonctionnement est très simple. Elle dispose de sa propre interface, et qui vous permet de gérer vos produits sur le site facilement.  La mise en place est très rapide, et en quelques clics vos produits seront prêts à être vendus.




 

Les taux de commissions

 

Chaque marketplace a leur propre taux de commissions pour les e-commerçants. Voici quelques exemples pour les plus connues des places de marché au cours de l’année 2016:

 

           Commissions Amazon :

 

  • Frais de gestion en % moyenne de 15% pour la « catégorie média » (DVD, livres, vidéos, musiques).

 

          Commissions FNAC :

 

  • Abonnement vendeur-pro Fnac.fr  est de 39.99€ HT par mois
  • Chaque commandeest soumise à des frais de vente.
  • Lorsque vous êtes abonnés en tant que vendeur pro, FNAC n’applique pas de frais de gestion
  • Bref, la commission sur Fnac est   Cela dépend de l’état du produit vendu, que ce soit neuf ou occasion et de même selon la catégorie: « Culturel » ou « High-Tech ».

Pour les autres, les prix des abonnements sont presque les mêmes à partir de 39€/mois mais ce qui leur différencie c’est qu’elles ont leur propres commissions selon l’état et la catégorie du produit.

Ainsi, mieux vaut bien choisir les produits à vendre par rapport aux commissions de vente proposés par la marketplace et de même bien choisir vos fournisseurs avant de vous lancer.

 



 

 

Il y a beaucoup de méthodes pour vendre sur internet mais tout dépend de votre budget et votre stratégie. La place de marché peut être une grande opportunité pour l’ e-commerçant adoptant le dropshipping ou autres modes de vente de réussir ses ventes, et cela grâce à la notoriété de l’enseigne, niveau élevé du SAV, sécurisation d’achat, puissance de référencement, choix vaste de produits, mise en place rapide qu’elle offre. Evidemment, si vous avez un gros budget, mettre en parallèle vos ventes sur les places de marché, en lançant un site e-commerce sera la meilleure solution.

A lire aussi :

Répondre